Le Conseil canadien des Églises pleure la mort et célèbre la vie de Sa Sainteté le pape Jean-Paul II

Fondé en 1944, le Conseil, qui est l’une des plus larges organisations Œcuméniques au monde, compte parmi ses membres la tradition catholique, représentée par la Conférence des évêques catholiques du Canada, de même que dix-neuf autres confessions – anglicane, protestante et orthodoxes orientale et de l’Est. Reconnu comme le pape qui a le plus voyagé et l’un de ceux qui ont connu le plus long règne de l’histoire de l’Église catholique, Jean-Paul II a offert un témoignage très visible et très éloquent de la profondeur de sa foi. Sa papauté a été marquée par l’établissement de relations avec les personnes d’autres traditions religieuses et la manifestation d’une énergie et d’un enthousiasme sans bornes à l’égard de la jeunesse. Sa présence parmi nous à l’occasion de la Journée mondiale de la jeunesse de 2002, malgré sa santé fragile, a laissé chez nous une marque indélébile. On se souviendra également de sa contribution à l’Œcuménisme, dans l’esprit de Vatican II. Son encyclique de 1995, ” Ut unum sint “, ses prières aux côtés de l’archevêque de Canterbury, sa main tendue aux Églises de l’Est, l’inspiration qu’il a su être pour les initiatives Œcuméniques locales, de même que ses relations avec les communautés catholiques, ont toutes été d’importantes manifestations de la priorité qu’il accordait à l’Œcuménisme. Le Conseil canadien des Églises prie et espère que, dans l’esprit de Vatican II, le successeur du pape Jean-Paul II continuera d’accorder la priorité à l’Œcuménisme. Comme l’a déclaré un porte-parole du Vatican, ce pape qui avait ouvert tant de portes vient de franchir celle qui mène de cette vie à la vie éternelle avec Dieu. Toutes nos prières et nos bénédictions l’accompagnent.

Panier
Retour en haut
0 Shares
Share via
Copy link